Le paradoxe des tricoteurs

43e39040Ça y est, le soleil est arrivé. Enfin il a commencé à arriver. Hier journée magnifique, ciel bleu dans toute la France (je crois). C’est fantastique, les gens sont détendus, heureux, sourient.  Les oiseaux chantent. La nuit arrive plus tard, on est donc moins déprimés.

Bref : Tout le monde est heureux que le printemps arrive.

 

Moi y compris bien sur, si je n’ai pas ma dose de soleil, je suis un peu comme un gremlin qui aurait mangé après minuit…

Mais voilà. Je suis aussi une tricoteuse. Et je subis en ce moment même le paradoxe de la tricoteuse. Oh, toutes les tricoteuses ne l’ont pas, non non. Mais moi, il me ronge !!

Et oui, je fais partie de celles qui sont extrêmement motivés pour tricoter l’hiver, mais dès que le soleil pointe le bout de son nez, j’en ressens moins le besoin. Pour moi tricoter est synonyme d’être bien sous son plaid, bien calé sur son canapé devant son programme favori, pendant qu’il fait froid ou nuit dehors, avec une bonne tasse de thé fumant. Je peux même parfois pousser le vice à tricoter au coin du feu (mais ça, c’est quand je suis très privilégiée et que j’ai une cheminée à côté ! ).

Alors quelle énorme frustration, quand, dès début mars, le soleil arrive ! Nooon, moi qui avais tant de modèles encore à essayer.

Ce gros snood que je suis en train de me faire (trouvé ici) , et qui a l’air si confortable (et si chaud !! ). Ce fameux « bonnet d’Hermione » qui circule partout. Ces grandes et chaudes chaussettes faites pour rester chez soi. Cette veste zippée en laine toute douce et à capuche. Et j’en passe !!

Deux solutions s’offrent désormais à moi :

  • M’essayer au tricot d’été. Bizarrement j’ai du mal à m’imaginer sur la plage, tricot en main…
  • M’exiler au pôle nord

Mais en fin de compte, printemps. Je t’aime quand même !

converse-fields

Publicités

5 réflexions sur “Le paradoxe des tricoteurs

  1. Franchement, peu importe la saison… je tricote. Si possible pure laine ou alpaga… même par 30° et plus. Vraiment pas gênant. Par contre, le coton, les matières d’été… je n’y arrive pas. Ce n’est pas doux pas chaud donc pas agréable… C’est cool de rêver aux gros pulls qu’on mettra à la rentrée ou en hiver… L’été, je l’aime mais je le fuis… je longe les murs, ne sort que par vent frais… ou tôt le matin.
    Il y a plusieurs styles de tricoteuses… je suis dans le secteur : ne sort que par temps frais et jamais sans une pure laine 😉 ou un tricot sous le coude.

    Profite bien du beau temps car il vivote.

    J'aime

    • Moi je suis plus du style : quand il fait beau je me fais griller chaque cm de ma peau au soleil ! et en général c’est en lisant un bouquin. Mais je vais essayer cet été de tricoter !

      J'aime

  2. Tu as raison mais tu peux aussi te dire que tu prépares l’automne et l’hiver prochains. Je me suis tricotée l’année dernière mon premier pull en plein juillet et c’était de l’alpaga.
    Sinon, tu peux faire des petits hauts en coton ou des écharpes printanières. Tiens, je vais ressortir les miennes 🙂
    Ou encore te mettre au crochet 😉 pour faire des jolies décos ou des sacs pourquoi pas 🙂

    J'aime

    • Oui je vais peut-être essayer cet été…
      Mais peut-on tricoter dans l’avion? Je doute que les aiguilles soient autorisées…Ce serait top, car difficile de trouver une super occupation dans l’avion !
      C’est vrai qu’on peut faire de jolies choses au crochet, mais je n’ai pas encore réussi à vraiment accrocher (sans mauvais jeu de mots ! )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s